Message du 28 avril aux signataires

Un article de

Bonjour à toutes et à tous,

Vendredi 14 avril, à la veille du passionnant forum citoyen qui a réuni près de 500 personnes à Paris, les initiateurs de #NotrePrimaire ont diffusé le texte Fini de tergiverser à l’adresse des partis politiques pour mettre fin au jeu de dupes qui se dessinait.

Trois conditions minimales doivent être acceptées avant d’entrer dans les détails de l’organisation d’une primaire :

– l’ouverture sans préalable des candidatures à toutes celles et ceux qui se reconnaissant dans les valeurs de la gauche et de l’écologie, ainsi que la possibilité pour un mouvement politique d’avoir le cas échéant plusieurs candidats issus de ses rangs ;

– un calendrier qui laisse au moins cinq semaines de débats avant un scrutin qui se déroulerait au plus tard en décembre 2016 ;

– une reconnaissance et un soutien de la gagnante ou du gagnant par les autres candidates et candidats.

À cette heure, il subsiste de trop nombreuses ambiguïtés dans la manière dont les partis politiques acceptent ces conditions de base. En conséquence, nous avons signifié aux participants du comité de préfiguration pour l’organisation de la primaire qui se réunit chaque semaine depuis le 10 février, que nous suspendions la tenue de ces réunions. Il nous est en effet impossible de travailler sereinement à l’organisation des débats qui doivent recueillir la parole et les aspirations du peuple de la gauche et de l’écologie, sans engagement sérieux et clair de ces formations.

Nous avons formellement demandé aux chefs de partis de donner leurs réponses à notre interpellation et de les rencontrer tous ensemble. C’est seulement suite à cette clarification que pourrait être repris le travail sur l’organisation de la primaire qu’une écrasante majorité des électrices et électeurs de 2012 souhaite et que vous soutenez également.

Nous vous tiendrons informés de la suite de cet épisode regrettable et vous invitons à faire connaître aux organisations auxquelles vous pourriez appartenir votre souhait de voir la situation se débloquer.