Rien de plus réaliste qu’une primaire à gauche. Réponse à Thomas Legrand.

Un article de

Dans la matinale de France Inter, le 12 janvier, l’éditorialiste Thomas Legrand qualifie la proposition du Collectif pour une primaire à gauche en 2016 « d’irréaliste ». L’éditorialiste semble confondre tradition et réalisme: si la tenue d’une telle primaire serait effectivement une innovation politique en France, rien n’en empêche sa tenue, pour peu que l’idée prenne chez les électeurs de gauche. Selon l’éditorialiste, la primaire à gauche serait irréaliste pour des raisons politiques: « Comment peut-on imaginer que se dégage une ligne commune issue d’un vote sur la lutte nécessaire ou non contre les déficits, la politique européenne, la…lire la suite